L’Ardèche

cathy_manu

L’Ardèche et ses montagnes…

pour organiser vos vacances

Une adresse

Office de Tourisme
OTI du Pays des Sources de la Loire
Le Village
07510 STE EULALIE
04.75.38.89.78
si.pays.sourcesdelaloire@wanadoo.fr

Voir aussi :

Des sites à visiter

plateau ardèchois

Ardèche terre d'Audace

« L’Ardèche est un pays de travail opiniâtre et de robuste bon sens … Elle a, par surcroît, le privilège très enviable par ces temps, d’offrir les sites les plus curieux et les plus pittoresques. » Placide Astier 1913.

Curiosités à peu de distance de la Ferme des Rancs  :

Mont Gerbier-de-Jonc

15 km – 20 min. La Loire a fait son berceau au pied de cet étonnant belvédère naturel haut de 1551 m. L’ascension se fait en 30 min pour un point de vue inoubliable sur les Alpes, les Boutières, la Vallée du Rhône et les Cévennes. Le site incontournable de la montagne ardéchoise.

Lac d’Issarlès

14 km – 20 min. Le lac d’Issarlès est un lac volcanique naturel de cratère situé à 1 000 mètres d’altitude., d’une grande profondeur 138 mètres, pour une circonférence de 5 kilomètres et une superficie de 90 hectares. Les plages sont magnifiques avec une baignade surveillée. Les habitations troglodytes  bien préservées sont en visite libre.

Lac de Saint-Martial

30 km – 37 min. Le lac de Saint-Martial est un volcan de type maar, ce lac artificiel est niché pour partie dans un vaste cratère d’explosion dont on devine les bords à la base de loisirs.

Pont du Diable

33 km – 49 min. Du belvédère de la chaussée des géants, vous aurez une vue plongeante époustouflante sur le Pont du Diable. L’accès à ce petit coin de paradis se fait par un chemin pédestre escarpé. Une via ferrata évolue de part et d’autre de l’Ardèche avec une tyrolienne et un passage dit de « l’Echelle du Roi » au milieu d’une coulée basaltique. A ne pas manquer.

Cascade du Ray Pic

34 km – 43 min. La cascade du Ray Pic jaillit au milieu des orgues basaltiques. Le volcan du Ray Pic débordait d’activité il y a encore quelques milliers d’années. Il est à l’origine d’une des plus longues coulées de lave de France (20 km). Cette cascade est un site géologique grandiose, un site naturel volcanique où l’eau tombe de plus de 60 m.

Ferme de Clastres

11 km – 15 min.  Au moyen-âge, la ferme de Clastres hébergeait des moines. Cette bâtisse se décompose en deux parties : la paillhisse couverte de genêts, et le Cayrat (ou corps de logis), couverte de lauzes. Cette ferme est emblématique car elle reste la dernière chaumière au sein d’un village ardéchois.

Ferme de Bourlatier

15 km – 20 min. Cette ferme date du 17ème siècle et témoigne du patrimoine architectural de la montagne ardéchoise. C’est une des plus belles granges au toit de lauzes (phonolites) de la Montagne Ardéchoise. Une visite guidée particulièrement intéressante pour comprendre la vie rude des paysans autrefois.

Abbaye de Mazan

14 km – 20 min. Fondée au début du XII° siècle, cette abbaye laisse des vestiges monumentaux. L’ordre cistercien possédait plusieurs filiales en Ardèche. Ce nouvel ordre en recherche d’espace et de tranquillité ne pouvait manquer d’être attiré par les solitudes de ce plateau d’altitude. Pour en savoir plus, laissez vous guider par Elodie Blanc, conférencière passionnée.

Chartreuse de Bonnefoy

11 km – 15 min. La Chartreuse de Bonnefoy est un couvent du XIIe siècle. Cette chartreuse, la plus haute de France, fut en butte aux destructions de la guerre de Cent Ans et des guerres de religion, puis à un incendie au XVIIIe siècle. Ces avatars joints à un climat très rude contraignirent les chartreux à délaisser progressivement leur établissement. Des vestiges troublants à observer.

Ateliers d’artistes

atelier Fontbonne

30 km – 45 min. – Martha Kubecka – Sculpture

« Sculpter le corps humain en argile, en traduisant l’émotion dégagée par l’attitude du corps et du visage,  c’est ma passion. Mes sculptures, d’abord en terre cuite  sont souvent transformées en bronze. »

kubecka.ma@wanadoo.fr

 

 

 

elisabeth-roux-tapisserie

 

40 km – 54 min. – Elisabeth Roux – Tapisserie

« La tapisserie Haute Lice est l’exécution d’un tissage sur un métier vertical. L’artiste tisse sur une chaîne en coton à l’aide de matières textiles et d’un petit outil appelé broche. »

elisroux@orange.fr