Une formation « cuisine végétarienne »


Article paru dans le Dauphiné Libéré le 18 octobre 2017.

Les acteurs du tourisme constatent une demande croissante de menus végétariens. Aussi, le réseau Accueil Paysan Ardèche a proposé ce jeudi 12 octobre 2017, une formation à la cuisine végétarienne. Cette formation s’est déroulée sur une journée à la ferme des Rancs à Cros-de-Géorand

 

L’intervenante, Marie-Christine BAUDIN, a rappelé les équilibres d’une alimentation végétarienne qui se base sur 6 groupes alimentaires majeurs : Légumes, fruits, céréales complètes, légumineuses, (lentilles, pois, pois chiches haricots secs, fèves soja …) fruits oléagineux (noix, amandes, noisette, noix de cajou, pistaches,…) et graines germées.

 

Elle a cité des études démontrant la réduction du risque de maladies comme l’obésité, les maladies cardio-vasculaires, les cardiopathies ischémiques, l’hypercholestérolémie, l’hypertension , le diabète de type2 et certains type de cancers notamment du colon et de la prostate.

 

Mais, plus que tout, cette artisane de la cuisine nomade a su montré, par la pratique, une cuisine pleine de saveurs, utilisant le plus possible des produits locaux sains et naturels, certifiés agriculture biologique ou paysans.

 

Ainsi, les participants ont réalisé : des muffins à la carottes, un pâté de légumes râpés au curry de Madras, une sauce yaourt/basilic, un cake à la carotte, un gâteau à la courgette et pour finir une recette vegan de gâteau au chocolat.

 

Les participants, tous accueillant en table d’hôtes, souhaitent proposer aux estivants une offre qui corresponde à leurs aspirations. Cette formation s’est avérée bénéfique tant dans les apprentissages que pour les échanges qu’elle a permis. Marie-Christine Baudin était déjà intervenu en mai pour la fête d’accueil paysan et en septembre pour un atelier scolaire à l’école de Saint-Martial dans le cadre du festival de la gastronomie en Montagne Ardéchoise.

mariechristinebaudin@orange.fr ou
06 74 50 44 04 ou
04 27 52 94 04

Ferme des Rancs : dix ans de passion et d’amitié


 

Article paru dans Le Dauphiné Libéré du 25 juillet 2017.

Loin de la vie parisienne, Manu et Cathy Usala ne regrettent pas leur choix de vie. Manu est intarissable sur ses 25 chèvres mais aussi sur sa philosophie de la vie, qui se reflète sur la ferme. Il se rappelle encore la première année, voir le tracteur des voisins Joël et Gilbert Vernet descendre de la montagne pour apporter de la paille pour l’hiver. « Respecter l’environnement, les animaux, c’est se respecter soi et les clients, car les fromages n’en sont que meilleurs au goût et à la santé ». Et même à la « retraite » les chèvres le leur rendent bien. Manu et Cathy sont très attachés à leurs chèvres, comme dit Cathy « c’est un peu comme des enfants ».

La chèvre a le vent en poupe et donc le lait est assez bien valorisé.

La Ferme des Rancs c’est aussi l’accueil autour d’une assiette de fromages de différents affinages accompagné du bon pain de Manu et d’un petit vin bio ardéchois. Des sourires que l’on peut retrouver sur les marchés avec Cathy, ou en chambres et tables d’hôtes, leur complément d’activité. Quand vient l’hiver, le souffle de l’accordéon de Manu fait apprécier celui de la Burle et la machine à coudre de Cathy donne une seconde vie aux T-Shirts pour des patchworks très créatifs. Aux Rancs tout se récupère, on veille à ne pas gaspiller. L’hiver est aussi la saison de la « triple soupe » ; soupe de légumes en morceau le premier jour, soupe mixée le 2e jour et tarte à la soupe le 3e jour. Prochainement, les frères Cortial de Sainte-Eulalie vont venir remplir de bon foin la grange qui est déjà parfumée du foin coupé par Manu et pressé par un ami … Si vous descendez le chemin vers la cabane au fond du jardin, vous ne trouverez pas Cabrel, mais de sympathiques ânes, qui avec les poules, oies, canards, lapins, viennent en complément du troupeau de chèvres. Cathy s’investit à la Bouquinerie Crouseilloune, à l’atelier créativité et en tant qu’élue au conseil municipal.